• women we share

Documenter autrement le viol avec Alexe Poukine

Dernière mise à jour : oct. 6



Si tu fais partie de celles et ceux qui se demandent….Ben “Pourquoi être féministe?”


Nous avons une toute belle réponse pour toi au départ de laquelle tu pourras construire toutes tes futures pensées.

Attention réponse 1 :”Parce qu'il y a toujours des inégalités salariales” et oui 21ème siècle bonjour, et bam tu y es, te voilà devenu.e un.e féministe de base.

Juste une petite info supplémentaire: sais-tu qu’au rythme où nous allons, l'égalité économique Hommes-Femmes, ne sera pleinement réalisée que euh environ 135 ans ….

Okaaaay ...ben tout va bien alors,... une domination économique bien présente subie par les femmes.


Bon maintenant, pour progresser, il ne te reste qu'à partir à la rencontre de notre travail photographique sur des féministes qui œuvrent à bousculer les pensées.


Et pour le plaisir, aujourd’hui nous te parlons d’ Alexe Poukine.


Alors, peut-être as-tu entendu parler d’elle en 2019, lorsqu’ elle fit partie des 50 femmes qui par leur courage, leur engagement, leur initiative nouvelle ou leur art, furent sélectionnées par les Grenades?

Ou peut-être as-tu entendu parler d’elle au travers des nombreux prix et nominations (dont sa nomination aux Magritte) qu’elle a reçus pour son deuxième long métrage:

“ Sans frapper,” .

Ou peut-être as-tu entendu parler de “Sans frapper”?

12 femmes et 2 hommes dont Alexe combine les voix, les entremêlant pour interpréter le témoignage d’Ada, violée plusieurs fois par le même homme.

Un documentaire qui déconstruit nos stéréotypes sur le viol, le consentement, la domination, et ces explications que l’on demande trop souvent à la victime et pas à l’agresseur.

Tu l’auras compris, un film qui redéfinit le témoignage sur le viol.


Alexe Poukine est réalisatrice et photographe.

Elle étudie l’ethnologie et suit des cours d’art.

Alexe est formée à la réalisation documentaire et à l'écriture scénaristique.

Elle co-réalise en 2008 le documentaire “Sol mineur” et réalise cette année-là, son court métrage de fin d'étude “Petites Morts”, sélectionné dans plusieurs festivals internationaux.

En 2013, elle sort son premier long métrage: “Dormir, dormir dans les pierres”.

En 2019, elle recoit de nombreux prix et nominations pour son documentaire “Sans frapper” qui déconstruit les stéréotypes sur le viol, le consentement et la domination .

Son court métrage de fiction, “Palma” (2020), a lui aussi été sélectionné par de nombreux festivals.

Au travers de son art elle propose un regard humaniste, tendre et sensible sur les réalités des femmes.


Bref, tu l’auras compris Alexe est réalisatrice et nous propose un regard humaniste, tendre et sensible sur les autres réalités des femmes.


Je te conseille vivement de découvrir ses œuvres.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout