Quand les femmes sortent du bois

Dernière mise à jour : oct. 6

Rencontre:

Amandine Orban


Amandine est de ces âmes qu’il est doux de rencontrer.

C’est d’ailleurs, un peu par hasard, après une journée mêlée de doute et de lumière sur le “moi” et sur la “ condition de ce projet” que, épuisée, entre deux confinements, je m’étais inscrite à la représentation de “fleuve électro”.

“Aux abords d’une forêt, il y avait des femmes.

Elles vivaient entre elles.

Au milieu de ces femmes, il y avait Milie.

Milie, c’était « Celle-qui-se-fondait-si-bien-dans-l’décor-qu’on-la-voyait-même-pas ».

Peut-on aller à contre-courant quand on a pris l’habitude de ne pas faire de vagues ?

FLEUVE, un conte électro où se mêlent l’intime, le politique et le poétique. Une histoire puissante, enveloppée d’un univers sonore entre élégance et hautes tensions !


Son parcours de conteuse a commencé en 2009 par une rencontre.

Depuis, Amandine raconte, écrit, se cherche, parfois se perd, parfois se retrouve.

Elle mêle l'écriture à la parole, le répertoire traditionnel et ses créations.


La conteuse explore les frontières poreuses entre réel et imaginaire, entre conte et récit.


Être conteuse, c’est pour elle marcher, relier sa tête et son corps, habiter le monde, guetter l’invisible.

Comme elle le dit; ” « JE » suis plusieurs”.

https://www.rtbf.be/auvio/detail_fleuve-conte-electro?id=2718409


Tu découvriras les trois photos autour de cette personnalité et peut être ce spectacle lors de notre expo/événement de juin…


Alors comme on dit... STAY TUNED



1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout