top of page

Novembre News


Bienvenue dans un nouveau mois, et avec lui, de passionnantes nouvelles !

Notre brève absence n'était pas due à un manque de désir de partager avec vous, mais plutôt à notre préparation d'excitantes rencontres et moments photographiques à venir. D'un côté, notre association ne cesse de croître, mais de l'autre, nos mains sont de plus en plus sollicitées.


Dans cette newsletter, nous avons hâte de vous dévoiler notre exposition de clôture du club photo pour l'année 2022-2023 "Du portrait à l'autoportrait". La nouvelle année du club photo a débuté et nos nouvelles membres ont eu l'opportunité de rencontrer nos anciennes membres.

Ensuite dans cette news, nous en profiterons pour explorer le travail de plusieurs femmes photographes reconnues de par le monde qui ont exploré l'autoportrait.

Nous en profiterons pour vous donner l'un des fondamentaux de la photographie : le triangle d'exposition.

Enfin, nous vous communiquerons les dates à retenir pour nous rendre visite et découvrir nos expositions. Restez à l'affût des moments à ne pas manquer !


L’exposition photographique "Du Portrait à l'Autoportrait"

Le 6 octobre dernier, le Club Photo a clôturé par exposition "Du Portrait à l'Autoportrait" une année passionnante. Cet événement s'est déroulé dans le cadre du parcours artistique de Forest et, au côté de nos voisines de la Greenfabriek, il eut un succès retentissant.

Nous tenons à remercier toutes les personnes qui ont pris le temps de venir nous rendre visite, vos présences et vos commentaires ont enrichi notre expérience et nous ont encouragés à continuer à vous présenter nos travaux.

Un merci spécial pour nos talentueux photographes, Etna; Vanessa, Nafi, Cécile, Imane et Myriam qui ont partagé leurs œuvres. Votre créativité a contribué à faire de cette exposition un véritable succès. Ce moment fut aussi pour Vanessa l'occasion de réaliser son rêve, ....poser au côté de Vivian M.


Du portrait à l'auto portrait : propos

Au fil des siècles, de nombreuses femmes artistes ont utilisé l'autoportrait comme forme d'expression pour explorer leur identité, leurs émotions et leurs expériences personnelles.

C'est entre autres dans cette optique que nous avons choisi d'explorer cette thématique en accordant à celle qui ne le souhaitait le thème plus large du portrait.

"Du portrait à l'autoportrait " met en lumière le travail de femmes photographes de notre club photo et leur offre la possibilité d'explorer le soi pour capturer sa propre histoire, sa propre vérité et sa propre vision du monde.

À travers cette thématique commune, elles nous partagent à leur tour leurs réflexions parfois intimes avec comme but commun, l'affirmation du soi, l’exploration des émotions et des relations, la réappropriation de leur regard sur leur corps, le questionnement de l'identité ou encore la remise en question des notions standardisées de beauté, de genre et de rôle social. Finalement, créer c’est aussi se donner l’opportunité d’ouvrir les champs de l’exploration. “Du portrait à l'autoportrait” aborde la thématique des masques sociaux et personnels et leur dualité. Nous espérons que cette exposition inspirera une réflexion profonde sur l'importance du soi, de la représentation et de l'autre dans la société en général.


Notre brève sélection de femmes photographes qui ont, dans leur travail, exploré la thématique de l'autoportrait :



Cindy Sherman est l'une des artistes les plus célèbres pour son travail sur l'autoportrait. Elle se met en scène dans une variété de rôles et de costumes pour explorer les questions d'identité, de genre et de représentation.









Nan Goldin est connue pour ses autoportraits intimes qui documentent sa propre vie et celle de son cercle d'amis. Ses photographies sont souvent crues et honnêtes, révélant les émotions brutes de ses sujets.









Le travail de Francesca Woodman se caractérise par des autoportraits artistiques et expérimentaux, fréquemment réalisés dans de sombres environnements. Son travail a une forte dimension introspective.









LaToya Ruby Frazier est une artiste documentaire dont le travail explore des questions sociales et économiques dans l'Amérique postindustrielle. Ses autoportraits font partie de son récit personnel sur l'identité et la classe ouvrière.








Hannah Wilke, connue pour ses autoportraits provocateurs et féministes aborde les questions de la sexualité, du corps féminin et de la beauté.











Zanele Muholi, dont nous sommes par ailleurs parties voir l'exposition à la MEP (Paris), utilise son corps à la fois comme objet et sujet pour décliner des représentations de femme noire. Iel y incarne des personnages historiques, imaginaires ou inspirés par des expériences personnelles ou par ses proches.






Carrie Mae Weems est une artiste conceptuelle dont le travail examine la race, la classe et le genre. Ses compositions artistiques mêlent texte, tissu, audio, images numériques et vidéo d'installation. Ses recherches se concentrent le racisme, le sexisme, la politique et la construction identitaire.







Yushi Li analyse la manière dont le désir et l’érotisme sont représentés dans les peintures et tente par des scènes composées dans ses autoportraits de remettre en question le regard masculin traditionnel et historiquement dominant.









Vivian Maier, photographe de rue et documentariste américaine. Elle ne se séparait jamais de son appareil photo. Ses autoportraits révèlent entre autres une fascination pour les réflexions.










Les bases de la photographie, le triangle d’exposition.

Durant notre workshop "Les bases de la photographie ou comment sortir du mode automatique ?" c'est l'une des principales clés que nous décortiquons ensemble car, pour comprendre et être capable de jouer, de composer et de sortir du mode automatique de son appareil photo, il est important de comprendre les "Secrets" du Triangle d'Exposition.

La photographie est un art captivant et pour rejoindre notre club photo il est important de comprendre le concept du triangle d'exposition.


Dans cet article, nous aborderons brièvement les rouages des trois éléments clés - l'ouverture, la vitesse d'obturation et la sensibilité ISO - qui donnent le contrôle sur la capture de l'image que vous désirez.


1. Parlons ouverture et profondeur de champ.

L'ouverture d'un objectif (mesurée en f-stop), détermine la quantité de lumière qui atteint le capteur de l'appareil photo. Elle influe également sur la profondeur de champ, c'est-à-dire la zone de netteté d'une photo. Une grande ouverture (Ex: f/1.4) crée un flou en arrière-plan et met en valeur le sujet principal, a contrario, une petite ouverture (ex : f/16) rendra plus nettes les parties avant et arrière de l'image.

2. Parlons vitesse d'obturation et mouvement.

La vitesse d'obturation mesure le temps pendant lequel le capteur est exposé à la lumière. Elle est exprimée en fractions de seconde (1/1000, 1/100, 1/50, ...).

Une vitesse d'obturation rapide fige les mouvements et est idéale pour les sujets en mouvement, comme les sports ou les animaux. À l'inverse, une vitesse lente capture le mouvement, créant des effets de flou. L'équilibre entre netteté et mouvement dépend du sujet et du style de la photo que vous recherchez.

3. La sensibilité ISO, contrôle de la luminosité et bruit

La sensibilité ISO mesure la capacité du capteur à capter la lumière.

Comme avec les pellicules argentiques, plus le chiffre ISO est élevé (ISO 800, ISO 3200), plus la sensibilité à la lumière augmente, ce qui est utile dans des conditions de faible luminosité. Cependant, un ISO élevé peut entraîner du bruit numérique, dégradant la qualité de l'image. Il faut donc choisir un réglage ISO en fonction des conditions d'éclairage tout en tenant compte de l'effet souhaité et de la dégradation que cela pourrait procurer.

Ces trois éléments sont interconnectés et varient en fonction les uns des autres.

Le cœur de l'exposition photographique réside dans l'art de les combiner pour obtenir le résultat souhaité.

Exemple, augmenter l'ouverture tout en diminuant la vitesse d'obturation peut créer une image bien exposée avec un flou de mouvement. Ou encore, utiliser une vitesse d'obturation rapide et un ISO plus élevé permet de photographier des sujets en mouvement dans des environnements peu éclairés.

Bref, c'est en comprenant comment l'ouverture, la vitesse d'obturation et la sensibilité ISO interagissent, que vous pourrez sortir du mode automatique et exprimer votre créativité d'une manière nouvelle. Rien de telle que la pratique pour découvrir leur impact.


Et si jamais, sachez que notre club photo au féminin est aussi là pour vous aider dans votre démarche.


Et pour finir nos Save The Date :


Expositions :
  • Samedi 11/11/2023 de 10h00 – 18h00 pour l'exposition "Une semaine sur deux ? : notre projet photographique autour des réalités des familles monoparentales lors de la Journée de Réflexion - Parentalités en Mouvement organisée par Faml Asbl

Lieu : Centre d’Action Laïque, Campus de la Plaine – ULB CP. 236 (accès 2) – 1050 Bruxelles – Belgique.

Prix : Gratuit


  • Du jeudi 11 janvier 2024 au samedi 27 janvier 2024 à la Visual Gallery, Rue de Tervaete 21-23, 1040 Bruxelles pour notre expo une nouvelle exposition collective “Femmes photographes, regards sur le monde” durant laquelle huit femmes photographes se réuniront pour vous amener à poser votre regard sur leur univers.

Table ronde :

  • Le vendredi 26 janvier 2024-Table ronde : “Comment survivre à la maternité et être femme photographe ?

Lieu : Visual Gallery, Rue de Tervaete 21-23, 1040 Bruxelles

Prix : Gratuit mais sur réservation.

Finissage :

  • Le Samedi 27 janvier | Conférence et dédicace de Marie Docher Chevaleresse de la photographie, activiste et fondatrice du collectif militant “La Part des femmes”.

Lieu : Visual Gallery, Rue de Tervaete 21-23, 1040 Bruxelles

Prix : Gratuit mais sur réservation.


Atelier :

  • Dimanche 12/11/2023 | La photographie de smartphone pour les entrepreneuses.

Cours à destination des entrepreneuses qui souhaitent promouvoir leurs créations à l'aide de leur smartphone.

Toutes les informations sont sur notre page Facebook. Les réservations se font par mail womenweshare@gmail.com


Lieu: La chocolaterie, notre studio à Forest (Bruxelles)










Comments


bottom of page